NOS ASTUCES POUR MIEUX GÉRER UNE BLESSURE EN ROLLER

Malgré les protections, malgré votre vigilance et malgré nos conseils, vous n'êtes jamais à l'abri d'une blessure lors d'une sortie en roller. Certaines d'entre elles peuvent être traitées immédiatement et intelligemment avec les bons gestes. Voici notre trousse de premiers soins.

PLAIES ET BLESSURES SUPERFICIELLES 

En cas d'écorchure, de coupure ou d'égratignure, il est impératif de nettoyer votre blessure, même si celle-ci semble superficielle. Il ne vous faut prendre aucun risque et désinfecter la zone concernée en étant relativement rigoureux :

- tamponnez la blessure d'eau du centre vers l’extérieur (pour ne pas ramener les bactéries) puis rincer,

- éviter d'utiliser un coton hydrophile, dont les fibres risqueraient de s'accrocher à la plaie,

- si des saletés sont encore présentes, enlevez-les à l'aide d'une pince à épiler,

- protégez par un pansement tous les 2 jours, si la plaie est exposés aux saletés ou à des frottements. Sinon, elle peut rester à l'air libre.

En cas de saignement, comprimez fermement la blessure. Dans l'idéal avec une compresse stérile, même si l'on se doute que vous n'avez pas forcément votre trousse d'infirmier/ère sur vous.

Enfin si la plaie est profonde, inutile d'utiliser un antiseptique, inefficace dans cette situation. Contentez-vous de nettoyer les contours de la plaie à l'eau et au savon, avant d'y poser des compresses tenues par une bande. Avant bien entendu, de consulter votre médecin.

DOULEURS MUSCULAIRES

Il est question ici de souffler le chaud et le froid selon la nature de votre blessure. Ainsi, pour les déchirures, les claquages et les élongations c'est la cryothérapie qui est la plus indiquée.  Appliqué sur la blessure, le froid va en effet en limiter le gonflement tout en apaisant la douleur grâce à son effet anesthésiant. Pour cela, placez la glace dans un sac (ou une poche thermique) et faite le tenir avec un bandage, sans trop serrer pour permettre l'écoulement sanguin. 10 à 15 minutes toutes les heures les deux premiers jours suivant la blessure, puis 2 à 3 fois par jour.

La chaleur, quand à elle, est plus à même de soulager les contractures, notamment lorsqu'elle est associée à des massages relaxants et surtout...du repos !

ENTORSES

Genoux et poignets sont particulièrement exposés en roller et sont souvent les premiers touchés lors d'une chute. Les membres supérieurs (bras et poignets) comptent même pour plus de la moitié des blessures. Si les fractures, plus courantes, nécessitent naturellement une intervention médicale, les entorses peuvent être soulagées par quelques gestes simples :

- immobilisez-vous et restez au repos en posant, si besoin, une genouillère ou une attelle,

- dans le cas d'une entorse à la cheville, surélevez le pied de façon à ce qu'elle reste au dessus du genoux,

- appliquez de la glace pendant 48 heures, comme expliqué précédemment,

- bougez progressivement le membre sans vous faire mal et par petits gestes, pour retrouver votre mouvement naturel,

Là aussi, certains cas vont nécessiter une consultation voir une opération. N'attendez donc pas trop longtemps sur vos coussins...

JAMAIS D'AUTO DIAGNOSTIC !

Les conseils ci-dessus sont à prendre avec précaution et dans le cadre de petites blessures et de premières interventions. Dans tous les cas donc, prenez contact avec les urgences et un médecin pour déterminer la gravité de votre blessure et le traitement adapté. Sachez ainsi qu'une fracture du scaphoïde (poignet) n'est parfois douloureuse que quelques jours et peut être parfois ignorée, entraînant des complications. De même, entorses et fractures nécessitent souvent une rééducation du membre touché et donc un suivi rigoureux par un spécialiste.

Enfin et surtout, ne vous découragez jamais : une blessure n'est pas une fatalité mais fait partie intégrante de l'apprentissage. Une fois remis de votre blessure, soignez donc votre confiance en rechaussant vos rollers !

LES CONSEILS EN PLUS ...

Conseils
Stimuler votre cœur avec le roller
Et si l’entraînement cardio n'était pas condamné à rester à l'intérieur des salles de sport ou des programmes minceur ? Avec le roller, donnez vous-en à cœur joie.
Conseils
Clubs et associations de roller : comment choisir ?
A moins d'être coursier ou responsable de rayon, le roller ne se pratique pas seul mais à plusieurs dans le cadre de nombreux clubs et disciplines. Les aires et les partenaires de jeu évoluent en effet en fonction de votre esprit de rider. Focus sur quelques associations de roller à ne pas rater selon vos activités.
Conseils
Endurance et roller : les meilleures courses à faire en France
Pour les amateurs de roller, la France est un terrain de jeu idéal qui réunit souvent performance, découverte et plaisir. Et le plaisir est comme l'endurance : on a envie que ca dure. Voici donc quelques courses pour découvrir le secret de la longévité.
Conseils
le monde en roller
Bien se préparer avant une sortie en roller c'est bien. Bien se préparer ensuite, c'est mieux. Et c'est surtout important pour votre corps en pleine activité. Nos quelques conseils pour bien récupérer entre l'effort et le réconfort.
Conseils
Bien préparer une course : Mode d'emploi
Rien ne sert de courir, il vous faut arriver à point. Avant de prendre part à une course de roller, assurez-vous d'être bien préparés physiquement. Un rappel des fondamentaux pour atteindre la ligne d'arrivée.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE